Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Douar_Nevez
  • Le blog de Douar_Nevez
  • : la Bretagne, l'apprentissage de la langue bretonne et les merveilles de la nature: animaux, fleurs.. et mon histoire d'amour. Je ne savais pas que je pouvais écrire comme il faut que je sois passionnée!!
  • Contact

Chansons

 Cliquez sur la chanson que vous désirez  fredonner.. e brezhoneg evel-just !! 
(en breton , bien sûr !!!)



 

 




hag e galleg, ivez. (et en français, aussi)

 



                                                        
   

Recherche

Le blog de Douar_Nevez

                 Brav eo Breizh


         Grande nouvelle, mes ami(e)s

vous pouvez entendre

  la prononciation des mots!


                                           

                                                       

                                                    


 

      

Archives

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 00:03
       Alors, avez-vous devinez le super, génial, fantastique cadeau que nous ont fait mes parents ????

      Je n'ai pas de salle de bain, alors pour laver le linge, je n'ai plus de baignoire pour le faire tremper, ni pour le faire égoutter. Vous avez déjà lavé des draps dans une bassine ? Et même essorés, tordus au maximum par mes petites mains, ils dégoulinent partout!

     Papa nous avait installé la prise de courant et l'évacuation pour l'eau, pendant les travaux... pour un jour, si nous avions une machine. Futé, mon Papa!

     Et voilà, mes parents nous offrent une machine à laver !!!! Une Lincoln qui tournera pendant 22 ans. Incroyable, non ? Celle de Maman, de la même marque, marchera pendant 28 ans mais elle n'a pas autant tourné que la mienne. Quand on voit combien de temps les machines actuelles durent, celles-là étaient solides.

    Je vous remercie encore mes petits parents. Quelle bonheur d'avoir une machine à laver! Quel gain de temps! Un vrai bonheur ! Rien n'est plus beau!

    Merci aussi, petite M qui m'a tant aidé à laver mon linge. Maintenant, on discutera toujours mais en buvant un jus d'orange, en grignotant des gâteaux et non plus en frottant des chaussettes et des petites culottes!  Finie cette corvée!!!

    Il ne faut pas grand chose pour être heureux... et la machine à laver, c'est comme une cerise sur un gâteau.
Repost 0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 00:02
     Nous n'avons pas beaucoup de meubles alors celà a été vite fait.

     Le canapé, les 2 fauteuils, la table basse et notre buffet sont mis dans la salle à manger. C'est la seule pièce où il y a de la lumière.

     La cuisine est toute vide puisqu'il n'y a qu'un évier.

     La cuisinière, le petit frigo trouvent leur place et mes parents, en plus, nous donne une rôtissoire... et vont nous faire un super cadeau..
    Comme il n'y a aucun placard, nous devons acheter des meubles. Nous trouverons notre bonheur chez Conforama. Ce sont des modules, couleur hêtre,  que l'on peut agencer de différentes manières. Ce ne sont pas  vraiment des meubles de cuisine mais ils nous plaisent et en plus, ils ne sont pas chers.
     Nous avons acheté une nouvelle table assortie aux meubles et 4 chaises. Waouhhh, c'est drôlement beau!! 

    Des amis de mes beaux-parents nous donne un lit. Un vrai lit !!! Génial !!! Fini le canapé même s'il est confortable, ce n'est pas pareil.
   Nous achetons une armoire, toujours chez Confo, et la chambre est finie mais pleine!!! 

   Maintenant, nous avons une vraie chambre, un vrai salon et une cuisine-salle à manger. C'est le luxe, quoi !!! Je sens que l'on va y rester un moment, je l'espère.

  
   Nous sommes vraiment à sec avec tous ces achats. L'argent que l'on avait eu à notre mariage nous a bien servi, mieux que si on l'avait dépensé dans un voyage de noces.  Heureusement que l'on s'aime, alors on peut vivre seulement d'amour et d'eau fraîche...enfin c'est ce qu'on dit mais ce n'est pas tout à fait vrai quand même.

   Voilà, l'installation est terminée et le résultat nous plaît bien. On trouve l'appartement super grand et très confortable...à part l'absence de salle de bain.

  
Repost 0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 00:02
      Mon père et mon beau-père vont faire équipe  pour les travaux. Enfin, vont essayer, plutôt!

     Mon père est un super bricoleur, qui sait tout faire, tandis que mon beau-père serait un bricoleur du dimanche et maladroit en plus. Il ne peut rien faire sans se blesser, il vaut mieux avoir du désinfectant et du sparadrap pour pouvoir lui soigner ses  bobos .

    Heureusement que Papa était là! Il nous a installé le chauffage. Il nous a mis aussi, un lavabo dans la chambre pour que l'on puisse faire notre toilette autre part que dans l'évier de la cuisine. Il a assuré!

    Nous avons acheté du papier peint, du pas cher et je me souviens que celui de la salle à manger se déchirait et déteignait s'il y avait trop de colle. Une vraie galère à poser !! Mon beau-père s'évertuait à enlever l'exédent de colle avec un chiffon et les couleurs se mélangeaient. C'était un papier blanc, marron et orange avec des fleurs, je crois. On lui disait bien d'arrêter avec le chiffon mais il ne nous écoutait pas et continuait à râler après ce papier de m---e, tout en le frottant!!

   Les travaux avancent mais ne peuvent se faire que le week-end, tout le monde travaillant. Tout sera décaper, réccurer ou refait et l'appartement finira par perdre son odeur de moisi. 

   Maintenant, il sent la peinture, le propre, je ne pleure plus.

  Quand j'y pense on a déjà déménagé 3 fois entre 1975 et 1977 et c'est le premier qui était aussi sale mais maintenant, il est beau.
Repost 0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 00:06
       Nous avons la possibilité d'avoir un logement dans une fondation. Nous remplissons les conditions car nous sommes mariés et avons des faibles revenus. Ce sont mes parents qui nous parrainent.

      Le loyer est beaucoup moins cher et il n'y en a que 8 par an. On payera tous les mois 1/2. Une aubaine!!

      Il y en a une tout à côté de chez nous et nous allons visiter le 2 pièces qui nous est attribué.

    Les bâtiments forment un rectangle avec une grande cour intérieure. Ils sont hauts et sévères, celà ressemble un peu à une caserne.

    L'appartement se trouve au rez-de-chaussée.

    En fait, cet endroit ne mérite pas le nom d'appartement. C'est sombre, sale, il n'y a pas de salle de bain, pas de chauffage.... une horreur, on dirait une cave, avec la même odeur... C'est inhabité depuis longtemps.

    Il y a une minuscule entrée qui dessert à gauche, les toilettes, puis la  la cuisine (15 m2), en face un grand cagibi (4 m2) et à droite la salle à manger (12 m2). Au bout de la cuisine se trouve la chambre (9m2).

   Comme la cuisine est très grande, on dirait un 3 pièces. Les fenêtres de celle-ci et de la chambre donnent sur une cour intérieure et il n'y a aucune lumière.

   Il faut faire beaucoup de travaux et d'abord vider toutes les saletés qui sont restées dedans...il y a plein de bouteilles vides!

   Je suis effrayée, désespérée, c'est un vrai taudis...je finis par pleurer mais Papa nous dit qu'il nous aidera à tout remettre en état.
Repost 0
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 00:04

     Je ne suis pas à l'aise à attendre sur le trottoir avec les autres élèves. Je n'arrête pas de penser à ma leçon de conduite d'hier. Une vraie catastrophe, la honte quand même!!

     Encore un qui ne l'a pas... ça s'annonce mal, pourtant je trouve l'examinateur sympathique, il a une bonne bouille.

    Bonjour Madame!! Il me demande ce que je fais, je lui parle de mes études et une grande conversation commence.
Je suis parfaitement décontractée, il me pose des questions sur mon futur métier, je lui réponds... et je conduis en même temps!

Au feu, vous tournerez à droite.

Vous prendrez la première à droite.
    C'est une rue en pente et c'est là qu'il me demande de faire mon créneau.
    Nous parlons toujours, lui surtout, de sa femme qui avait eu plein de problèmes: - " Vous vous rendez compte, elle était enceinte de 7 mois, en plus !!!"
    Je fais mon démarrage en côte, en marche arrière, mais je touche le trottoir en me garant ... (zut, j'ai raté le créneau). Je lui demande si je peux recommencer mais il me dit que non....... que c'est de sa faute car nous sommes en pleine discussion.

Vous prendrez la prochaine rue à droite.

Vous prendrez la 1ère à droite.


    C'est fini, je ne m'en suis même pas aperçue et avec un grand sourire et en me félicitant, l'examinateur me tend mon papier rose.


    Voilà, j'ai fait le tour du pâté de maisons, j'ai raté mon créneau (la seule difficulté) et j'ai mon permis. Tout le reste devait être bien, c'est sûr ou alors lui aussi m'a trouvé sympathique???



Repost 0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 00:05
      Mon z'amour m'a traîné de force à l'auto-école. Je ne voulais pas apprendre à conduire, je n'en voyais pas l'utilité. J'aime pas les voitures!

     Tu verras, ce moniteur est très gentil, c'est avec lui que je l'ai passé, il y a quelques années. Il l'a eu à 18 ans avec 3 leçons d'1/2 heure. Celà vous fait rêver, non ?

    J'ai eu le code du premier coup mais moi, j'ai dû prendre 20 leçons d'une heure...j'avais tellement peur! A chaque fois, je sortais de la voiture complètement trempée et presque tremblante. La circulation parisienne est terrifiante, je trouve.

   A ma dernière leçon, je lui ai demandé s'il avait envie de venir pour qu'il puisse voir comment je conduisais bien, maintenant.

   Vous allez rigoler, ne vous moquez pas:
J'ai grillé un feu rouge, refuser une priorité et monter sur le trottoir en prenant un virage.........et le lendemain, je devais passer l'examen de conduite.

   Il a été gentil, il n'a rien dit mais il n'en pensait pas moins, sûrement. Moi, j'étais horrifiée, jamais je n'avais fait ça...l'émotion sans doute ??
Repost 0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 00:01
       Je ne savais pas cuisiner quand je l'ai connu mais j'ai appris... en faisant quelques bêtises, parfois. Savoir doser le riz, la 1ère fois j'ai ouvert 2 paquets pour un repas.  On en a mangé longtemps!

       Et puis, j'ai fini par emprunter le livre de recettes à ma marraine... et je l'ai toujours gardé. Merci Tata ! Un livre super où tout est bien expliqué ( Cuisine sans souci. 1400 recettes de cuisine familiale et pratique, selection du Reader's Digest 1973). Dans ce livre maintenant, il y a plein de petits papiers où sont notées d'autres recettes chipées par-ci par-là, à ma maman, surtout. 

      Je voulais progresser alors dès qu'il y avait une explication culinaire sur un truc, je la découpais et je la gardais. 

     Au début, on a besoin de savoir, les doses et tout ça, mais avec le temps on fait tout au pif, comme vous sûrement.

            Le gratin de pâtes au thon

     Dans les années 1970, les pâtes, le thon au naturel, en boîte, ne coûtaient rien...vraiment rien.

Cuire des pâtes, les égoutter
Faire une béchamel 
Ouvrir une boîte de concentré de tomate, mettre la tomate dans la béchamel et mélanger.
Ouvrir la boîte de thon, le rincer.
Prendre un plat allant au four.
Mettre les pâtes, émietter le thon, verser la bechamel tomatée. Mélanger le tout.
Disposer du gruyère râpé sur le dessus et faire gratiner au four.

Une recette toute simple qui faisait un peu "fête", et puis, si on n'a pas de sauce tomate, de thon...ça marche aussi .

Mon copain Chocolat adorait ça et plusieurs fois je lui en ai fait, rien que pour lui.



       
Repost 0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 04:00
                   Voilà, j'ai changé de nom et de signature. C'était rigolo, j'en ai fait des gribouillis avant d'en trouver une qui me plaise.

         Le mariage ne change pas grand chose à notre vie de tous les jours.

         Si !!! Je suis super fière quand on m'appele Mme........ C'est ridicule, mais moi ça me rend heureuse. A l'école, il m'appelle toujours par mon nom de jeune fille et ça m'agace, c'est inimaginable. Je leur dis que maintenant c'est Mme .......... Je les ai eu à l'usure, n'en doutez pas. Je ne suis pas bretonne, pour rien .

        Nous avons toujours des journées bien remplies. Mon petit mari  travaille toujours comme un dingue dans le magasin et maintenant il doit s'occuper des fleurs...en plus! Tout compte fait c'est sympa car je suis embauchée  pour la vente du muguet, des chrysanthème. Le soir nous préparons les compositions et le lendemain, nous les vendons. Nous adorons travailler ensemble car on ne se voit pas beaucoup sinon et un peu de  sous en plus,  c'est toujours bon à prendre.

       28 jours sur 30, nous avons les amis à la maison ou nous sortons, c'est qu'il faut nourrir et abreuver tout ce petit monde .

      Quand j'y pense, on était fou, on était jeune tout simplement. Vous nous imaginez, super bien habillés, lui avec son costume de mariage. Nous partions avec nos ami(e)s à Montparnasse et nous allions manger dans une brasserie où il y avait un orchestre. Et là, nous passions une soirée d'enfer où l'on ne se refusait rien. On prenait ce que l'on avait envie, sans regarder les prix.
Champagne, coq au riesling, omelette norvégienne flambée pour le dessert.. je m'en souviens encore.

      Celà n'arrivait pas souvent, vous pensez bien, mais c'était formidable. Les dames étaient des princesses et traitées comme telles, ces messieurs nous offraient une fleur, une rose ou une orchidée. Nous y avons même danser alors que c'était interdit.

      La note était salée mais ça ne faisait rien... le tiers de la paye. Oui, on était fou, c'est sûr !!!

     On mangera des pâtes mon chéri. Ah oui, encore des pâtes !!!!

     La prochaine fois, je vous donnerai une super recette qui câle. On finit par inventer plein de choses et par accomoder les restes de mille et
une manières quand on n'a pas beaucoup d'argent. A cette époque, avec 3 FOIS RIEN, on pouvait se nourrir ce qui n'est plus le cas maintenant.

 
Repost 0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 06:02

     Le cortège de voitures arrive sur les bords de Marne. Le restaurant est là, avec une belle terrasse qui donne sur la rivière et un jardin.

     Purée !!! Il faut faire quelque chose, il faut que j'enlève mes bottes. Au secours !!!  Et là,  P'tit G se dresse devant moi et me tend une paire de Clarks, les siennes qu'il a trouvé dans son coffre. Mon sauveur, viens-là que je t'embrasse. Merci, merci, merci !!!

      Je ne sais pas si vous pouvez imaginer, une mariée dans sa belle robe, avec des Clarks ? On en rigole encore !!! Mais je vous le dis, ça fait du bien

    Comme il fait toujours doux, nous prenons le champagne dehors, dans le jardin au bord de l'eau.

     Une salle nous a été réservée où nous mangerons un buffet froid (même que j'emmènerai les restes de poulet, pour manger le lendemain...ça vous surprend peut-être ? Mais ce qui n'avait pas été mangé aurait été jeté?? Alors ?? Il faut vous rappeler que nous ne sommes pas bien riches. Désolée, si je vous ai choqué).

    Nous avions amené nos disques pour pouvoir danser... et oui, pas
d' orchestre, pas de DJ... comme maintenant. Et pour danser, on a dansé, on s'est bien amusé tous ensembles...une merveilleuse soirée.

    C'était tout simple, c'était bien, c'était vrai, sans chichis, sans arrière-pensée que du bonheur.

    Il y a 33 ans maintenant et je ne regrette rien, je referai tout pareil...peut-être pas les chaussures !!

   Encore merci à mes parents qui avaient tout organisé.

Repost 0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 06:06

       Nous voilà unis, pour le meilleur et pour le pire... en 10 mn, c'est un peu frustrant, on aimerait que celà dure plus longtemps.

 

       Ah, mais quand même, ce moment où l'on dit  OUI , est un moment particulier où les regards échangés sont intenses... des pensées fulgurantes d'un avenir féérique se déploient en un instant, je rêve éveillée, de mon futur.

 

       Quelques photos sur la place de la mairie, un petit repas tous ensemble et nous partons pour l'église.

 

       Le moment le plus fort, entrer au bras de Papa, au son de la marche nuptiale. WAOUOUHH, j'en ai encore des frissons... un instant si beau, si solennel, si émouvant... Je suis fière d'être à son bras, il faut profiter de cet instant magique, nous marchons lentement.

 

       Nous sommes unis devant Dieu, cette fois, pour l'éternité.

 

       C'est le début de l'après-midi et nous partons faire des photos aux Floralies... le repas n'est prévu que le soir et c'est un bon moyen pour passer le temps et garder de beaux souvenirs... des mariés au milieu des fleurs. Le temps est magnifique et tout le monde est heureux.

 

       J'ai de plus en plus mal aux pieds, ça devient horrible.... je ne peux presque plus marcher... Au secours, il faut que je m'asseye.

       Je n'ai pas de chaussures de secours.... c'est horrible !!!! ... je ne vais pas pouvoir danser, tout à l'heure.

      

      

     

Repost 0